ct

Windows 8 : Les applications x86 ne seront pas ARM-compatibles

Malentendu ou changement de stratégie ? Des responsables de Microsoft viennent de reconnaître que les applications Intel x86 ne seront pas compatibles avec les machines à puce ARM sous Windows 8. Ils invitent de ce fait les développeurs à porter eux même les leurs à cette architecture processeur nouvellement supportée.

Mercredi passé, durant le meeting annuel avec les analystes financiers, le président de la division Windows Steven Sinofsky a balayé d'un revers de main les attentes des journalistes et des développeurs, nourries par l'affirmation officielle préalable que toute application Windows 7 sera compatible Windows 8.

Une affirmation à propos de laquelle Sinofsky estime qu'il était incorrect de supposer un quelconque support sur l'architecture ARM, alors qu'aucune machine Windows 7 n'y était compatible.

Cependant, la confusion a été entretenue par la réponse de Microsoft à une déclaration d'Intel, faite par ce dernier à ses investisseurs, y affirmant que les applications existantes n'allaient pas être compatibles avec Windows 8.
Ce à quoi Microsoft avait rétorqué, qualifiant ces propos d'« inexacts et malheureusement trompeurs ».

Mais cette absence de compatibilité ne découlerait pas d'une impossibilité technique. Des contraintes de performances et de sécurité seraient derrière ce probable revirement de stratégie.

Sinofsky a en effet soulevé des inquiétudes concernant la consommation énergétique des tablettes et Netbooks exécutant des applications qui n'avaient pas été conçues par leurs développeurs avec ce souci d'économie en tête.

L'autre enjeu serait la sécurité. Microsoft désire probablement partir à neuf : « si nous laissons [les applications x86] s'y exécuter, nous ne ferons qu'amener la perception négative d'une partie de l'écosystème », explique Sinofsky avant de reprendre : « alors, les gens vont dire : génial, maintenant c'est facile de porter les virus et les malwares et on va tous les porter [à Windows 8] ».

Mais la stratégie de Microsoft pour créer un écosystème Windows 8 sur ARM hermétique aux virus, ou qui se débarrasse aux moins de l'image d'un écosystème criblé de malwares, reste non claire.

Pour les développeurs Sinofsky y voit en tout cas une opportunité de plus de générer des profits, plutôt qu'un apartheid de programmation.

Source : Microsoft

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×