ct

Linux a t'il encore du potentiel compétitif ?

Le message « Game Over pour Linux » peut très bien résumer le nouveau billet de blog qu'un analyste de l'institut Forrester amorce d'un « Pauvre Linux ». D'après Mike Gualtieri, Linux aura perdu tout espoir de « dominer le monde », tout au moins dans le desktop et le mobile.

Avec 2 % de part de marché sur les ordinateurs, une telle affirmation passe, mais dans le mobile, elle interpelle tout un chacun au courant qu'Android,
 l'OS mobile numéro 1, est fondé sur Linux. Gualtieri ne l'ignore pas, mais il rappelle que Linux est « seulement l'une parmi les nombreuses pièces du système d'exploitation mobile Android ». Il n'est de ce fait « pas une distribution Linux ».

Probablement en référence à MeeGo, et de mauvais augure pour son successeur Tizen, l'analyste livre sa pensée : « Je ne crois pas que la communauté open source soit capable de réunir les forces nécessaires pour rivaliser ». Une hypothèse non dénuée de sens quand on observe l'engagement défaillant des entreprises ayant contribué au projet MeeGo, sur lequel les communautés Linux et Qt reposaient leurs espoirs. Linux ne pourra que « perturber le pouvoir de tarification pour les technologies établies », estime-t-il, avant de tempérer, déclarant en substance qu’il ne
faut pas cracher sur la domination dans les serveurs.

20 ans après sa naissance, Linux a-t-il épuisé toutes ses chances dans le Desktop ? Le modèle open source s'est-il marqué un autogoal avec Android ? Linux est-il condamné à ne briller que sur serveurs ? Ce billet fort polémique laisse entendre « oui », pour toutes ces questions.

R0ma1n blog Linux

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.