ct

L'emploi dans l'informatique rest bien orienté

Alors que l'emploi des cadres résiste « sur fond d'incertitude », les activités informatiques restent très bien orientées selon l'APEC.

Pourtant, dans le secteur IT, la proportion d’entreprises ayant recruté au troisième trimestre 2011 est légèrement inférieure aux prévisions
 du trimestre précédent. Il n'en reste pas moins que la quasi-totalité des sociétés prévoient de recruter avant la fin de l'année. Une majorité
d'entre elles déclarent même des recrutements en hausse par rapport au quatrième trimestre de l'année précédente. Le secteur informatique est d'ailleurs le seul où une majorité d’entreprises jugent que leur situation économique s’est améliorée depuis un an.

Cependant tous les voyants ne sont pas au vert. Bien qu'en croissance, cette progression des recrutements a quasiment été divisé par deux.
 « Le secteur des Activités informatiques (19 % des offres) subit un recul de sa croissance (+ 35 % au trimestre 2011) par rapport au troisième
 trimestre 2010 (+ 66 %) [...] Ce ralentissement concerne surtout le domaine de l’Informatique de gestion (+ 14 %) », écrit l'APEC dans son rapport.

Parmi les postes proposés, la demande en cadres commerciaux est particulièrement forte.

Autre chiffre intéressant, l'IT serait moins concurrentiel que les autres secteurs pour les candidats. Le nombre moyen de candidatures généré par une
 offre y est de 23 contre 124 pour les postes de Communication ou de création. L'APEC note même que ce chiffre de 23 réponses en moyenne par offre se rapproche des niveaux les plus bas observés en 2007 et début 2008 quand une offre générait en moyenne moins de 20 candidatures.
Résultat, 82 % des « recruteurs d’informaticiens » (sic) déclarent avoir des difficultés à trouver les profils qu'ils recherchent.

Dans l’Ingénierie-R&D, le dynamisme est également de mise. « 88 % des entreprises du secteur ont embauché au moins un cadre au troisième trimestre 2011 (+13 points par rapport à l’an passé) ». La même proportion prévoit de recruter au prochain trimestre, et, parmi ces entreprises, neuf sur dix se déclarent même certaines de le faire.

En ce qui concerne le marché de l'emploi dans son ensemble, la confiance des décideurs montre des signes d’érosion. Les entreprises sont plus nombreuses à estimer que leur situation économique s’est dégradée et à penser que leurs intentions d’embauche se concrétiseront de moins en moins par un recrutement. Elles affirment également être plus intéressées par les cadres expérimentés que par les débutants.

Au final, l’année 2011 sera globalement un très bon cru pour le marché de l’emploi cadre, mais pour Marie-Françoise Leflon, Présidente de l’Apec, l’année 2012 pourrait être celle du « retournement de cette tendance positive sur fond de crise profonde ».

blog R0ma1n informatique Emploi

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.