ct

Yahoo!

Microsoft, Yahoo et AOL s'unissent

Microsoft, Yahoo et AOL viennent d’annoncer un partenariat pour mettre en commun leurs inventaires publicitaires respectifs et intégrer leurs plateformes de vente afin qu’elles puissent être utilisées par chaque partenaire.
Le but de cet accord est de permettre l’augmentation des ventes et des marges pour les trois entreprises, en rendant le processus d’achat et de vente des publicités d’affichages non réservés plus simple et plus pratique pour les éditeurs. Chacun des trois acteurs pourra grâce à ce partenariat, commercialiser les inventaires publicitaires non utilisés des deux autres partenaires auprès de ses annonceurs.

Lire la suite

Après Microsoft, Google serait le potentiel repreneur de Yahoo!

Suite au départ de Carol Bartz le mois dernier, le portail Yahoo! se retrouve au centre des attentions et le conseil de direction doit alors subir
la pression des actionnaires s'interrogeant sur l'avenir de la société. La firme embauchera-t-elle un nouveau PDG ou cèdera-t-elle aux tentatives
de rachats formulées par les autres acteurs de l'industrie ?

Ces dernières semaines, nous apprenions notamment que le portail chinois Alibaba, qui détient déjà l'édition locale de Yahoo, a manifesté son intérêt
pour un rachat global de la société de Sunnyvale à plusieurs reprises. En début de mois l'agence Reuters rapportait pour sa part que Microsoft envisageait également d'être de la partie après une tentative échouée en 2008.

Lire la suite

Microsoft envisage de racheter Yahoo

L’acquisition de Yahoo figurerait toujours dans les plans de Microsoft. La société américaine de service sur internet qui ne parvient pas à relever la tête face à ses concurrents avait envisagé de se vendre au plus offrant juste quelques jours après le licenciement de son PDG.
La firme de Redmond qui avait déjà manifesté son intérêt pour Yahoo en 2008 en proposant de racheter la société pour 45 milliards de dollars (soit près de 12 milliards de plus que sa valeur boursière de l'époque) envisagerait de faire une offre pour Yahoo, éventuellement en association avec une autre société partenaire, rapporte Reuters via des sources proches du dossier. L’idée serait cependant à l’origine d’un désaccord au sein de l’entreprise.
Certains dirigeants de la firme considèrent qu’un investissement de plusieurs milliards de dollars devrait se porter sur une entreprise à fort potentiel de croissance, et non pas sur celle qui aurait ses meilleures années derrière elle. Par contre, les personnes supportant cet achat y trouvent un moyen de mettre AOL hors jeu.
Reuters affirme également que la course au rachat de Yahoo attirerait plusieurs autres entreprises. Selon le magazine, le fond d’investissements russe Digital Sky Technologies, et le portail Chinois Alibaba auraient fait des propositions d’achat. Bloomberg, pour sa part, de sources anonymes également proches de cette affaire, affirme que Microsoft n’envisage même pas de faire une offre pour un rachat de Yahoo.

Affaire à suivre donc.

Yahoo! a soif de vengeance

Alors que Google conserve depuis des années sa position de leader sur le marché de la recherche et que Microsoft introduit toujours plus
 de nouvelles technologies au sein de Bing, Yahoo! ne souhaite pas être en reste et se dit prêt à défier ses concurrents.
« Je peux vous assurer que la société Yahoo! est dans sa phase la plus passionnante depuis sa création il y a 16 ans », explique Ethan Batraski,
 directeur de la division User Intent & Experience de Yahoo! Search. En revenant sur le partenariat signé avec Microsoft en juillet 2010, M.Batraski explique que ce n'était pas les travaux internes d'indexation ou de classement des sites Internet qui auraient pu différencier Yahoo! mais plutôt l'ergonomie du moteur. Et il semblerait que la firme de Sunnyvale ait réellement une stratégie bien ficelée. Pour Yahoo! il est évident que l'internaute ne prendra pas le temps de consulter les quelques millions de liens résultant d'une requête, c'est la raison pour laquelle la société explique alors vouloir approfondir davantage les principaux résultats. « Au cours des 18 prochains mois, Yahoo! Search se focalisera sur une expérience plus riche qui vous retournera seulement ce que vous voulez en prenant en compte votre historique de recherche, l'analyse de vos clics, vos informations démographiques, vos contacts des réseaux communautaires et votre historique de navigation », déclare ainsi Ethan Batraski sur le blog officiel de la société.

Source : http://www.clubic.com/